John Libbey Eurotext

Hématologie

Évaluation de la maladie résiduelle dans la leucémie lymphoïde chronique Volume 12, numéro 4, Juillet-Août 2006

  • Auteur(s) : Karim Maloum
  • Mots-clés : leucémie lymphoïde chronique, maladie résiduelle, cytométrie en flux
  • Page(s) : 274-81
  • Année de parution : 2006

Résumé : La leucémie lymphoïde chronique (LLC) a une évolution variable allant de quelques mois à plus de 25 ans de survie. Les nouvelles approches thérapeutiques permettent l’obtention de rémission complète dans une grande proportion de patients. La rechute est quasi inéluctable et survient dans la majorité des cas à plus ou moins long terme. La durée de la rémission est corrélée à la qualité de la réponse. L’évaluation de la maladie résiduelle (MRD) chez ces patients devient donc un élément essentiel pour la prise en charge thérapeutique des patients atteints de LLC. Les techniques de biologie moléculaire sont très sensibles mais longues et coûteuses. Le développement de techniques simples, rapides et très sensibles comme la cytométrie en flux multicouleurs a permis, ces dernières années, d’étudier de grandes séries de patients traités par différentes stratégies thérapeutiques. Il a été montré que la persistance de cellules leucémiques résiduelles dans le sang et/ou dans la moelle augmente le risque de rechute chez les patients en rémission complète selon les critères du NCI. Une MRD négative est-elle, au contraire, associée à une plus longue survie sans maladie et même globale. La cytométrie en flux est aujourd’hui considérée par la plupart des équipes comme étant la technique de choix d’évaluation de la MRD dans la LLC.

Illustrations

Ouvrir l'onglet