John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Cycle cellulaire et hémopathies lymphoïdes chroniques Volume 3, numéro 5, Septembre-Octobre 1997

Auteurs

La progression tumorale des syndromes lymphoprolifératifs chroniques (SLPC) résulte plus de l'accumulation des lymphocytes malins que de leur prolifération. Dans ces affections, la dérégulation de l'un ou l'autre des divers partenaires qui participent à la régulation des phases précoces du cycle cellulaire est susceptible de contribuer aux processus de l'oncogenèse. Mais les anomalies retrouvées au niveau génétique sont rares en dehors de la translocation t(11;14)(q13;q32) dans les lymphomes à cellules du manteau (LCM), aboutissant à l'expression de la cycline D1. Ce sont les études des interactions protéines-protéines qui permettront de progresser dans la compréhension du déséquilibre prolifération-apoptose de ces hémopathies.