JLE

Hématologie

MENU

Cellules T à récepteur antigénique chimérique autologues anti-BCMA : une efficacité incontestable, la question de la persistance des cellules au centre des discussions Volume 27, supplément 3, Juin 2021

Illustrations


  • Figure 1

  • Figure 2

  • Figure 3

  • Figure 4
Auteur
Service d’hématologie clinique, hôpital Lyon Sud, Hospices Civils de Lyon, Pierre-Benite, France
* Tirés à part

L’immunothérapie par cellules T à récepteur antigénique chimérique (CAR-T) poursuit un développement très rapide dans le myélome multiple, et l’idécabtagène vicleucel devrait être prochainement disponible en France sous sa forme commerciale. Les taux de réponse obtenus sur les patients en rechute sont inédits, mais les durées de réponse restent limitées dans le temps. La question de la persistance des CAR-T dans l’organisme est un enjeu majeur, conduisant à l’élaboration de constructions innovantes. Si leur utilisation se fait pour l’instant majoritairement chez des patients en phase avancée de leur maladie, l’objectif est de positionner cette option thérapeutique dans les lignes plus précoces de rechute. Avant d’en être peut-être complémentaires, les autres types d’immunothérapie, en particulier les anticorps monoclonaux bispécifiques, pourraient bien s’avérer concurrentiels.