John Libbey Eurotext

Hématologie

MENU

Caryotype multi‐couleur : quelle utilisation en hématologie ? Volume 10, numéro 2, Mars-Avril 2004

Auteur
Laboratoire d’hématologie, CHU, 9, quai Moncousu, 44093 Nantes

L’impact sans cesse croissant de la cytogénétique dans la compréhension et la prise en charge des hémopathies malignes justifie le recours à des techniques de plus en plus précises pour la caractérisation de ces anomalies. Le développement des techniques de Fish‐multicouleur a ainsi conduit à la publication de nombreuses études testant l’impact de cette technologie dans de nombreuses hémopathies. Le bilan de ces études est assez homogène d’une hémopathie à l’autre : le recours à cette technique permet d’élucider de nombreux cas de caryotypes complexes avec marqueurs chromosomiques, mais ne permet que très rarement d’identifier des anomalies en cas de caryotype normal. Au total, ces techniques paraissent très utiles en recherche cytogénétique, mais leur place en routine hospitalière reste à définir, essentiellement en raison de la lourdeur et du coût de ces analyses.