John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Validation d’un outil d’orientation vers une évaluation gériatrique standardisée en consultation de spécialité non gériatrique : le test d’alerte gériatrique Volume 9, numéro 4, Décembre 2011

Auteurs
Pôle de gérontologie clinique, CHU de Nantes, Service de médecine interne, CHU de Nantes ;, Service de gériatrie, CH de Cholet

L’évaluation gériatrique standardisée est une méthode validée d’évaluation et d’établissement d’un pan d’aide. Mais l’évaluation gériatrique standardisée (EGS) demande du temps et plusieurs professionnels. Il est utile d’élaborer des outils de dépistage qui permettent de repérer les personnes âgées justifiant une évaluation. Le but de cette étude est de valider le test d’alerte gériatrique (TAG), un questionnaire composé de 6 items.

Au cours d’une étude prospective d’observation, le TAG a été renseigné par un médecin non gériatre au cours d’une consultation de médecin vasculaire. Tous les patients âgés de 70 ans ou plus ont eu une EGS. Une EGS était considérée comme nécessaire si 2 propositions étaient présentes et indispensable si 3 propositions étaient présentes sur un panel de 10 propositions. La pertinence du TAG a été analysée lorsqu’une puis 2 questions étaient renseignées lors de la consultation.

L’EGS a été jugée comme nécessaire avec une valeur prédictive positive (VPP) de 81,8 % et une valeur prédictive négative (VPN) de 87,5 %, lorsqu’une seule question est suffisante pour indiquer l’EGS, et respectivement de 76,5 et 53,9 % lorsque 2 questions du TAG sont prises en compte. Pour une EGS indispensable (3 propositions), les VPP et VPN sont de 40,9 et 100 %, en prenant une seule question du TAG et de 47,1 et 92,3 % avec 2 questions.

Le renseignement d’une seule question du TAG permet de proposer une EGS qui sera utile pour 80 % des patients évalués.