John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

Taux élevé d’erreurs de remplissage du pilulier chez des personnes âgées cognitivement saines Volume 15, numéro 3, Septembre 2017

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2

Tableaux

Auteurs
1 Hôpital de jour gériatrique, Hôpital Erasme, ULB, Bruxelles, Belgique
2 Service de neuropsychologie clinique et cognitive, Hôpital Erasme, ULB, Bruxelles, Belgique
* Tirés à part
a Tous les auteurs ont contribué de manière égale à la rédaction de ce travail
  • Mots-clés : pilulier, vieillissement normal, erreurs, évaluation écologique
  • DOI : 10.1684/pnv.2017.0679
  • Page(s) : 273-82
  • Année de parution : 2017

Le but de la présente étude fut d’étudier le remplissage du pilulier chez la personne âgée cognitivement saine (en veillant particulièrement à l’intégrité du système exécutif) ne montrant pas de signe de dégradation cognitive ni de trouble dépressif sur une période de un an. La tâche de remplissage utilisait un pilulier hebdomadaire et huit médicaments fictifs. Vingt-sept sujets âgés de 71 à 90 ans ont été inclus. Les résultats montrent que 67 % des participants ont commis au moins une erreur de remplissage et 56 % en ont produit au moins trois. Le taux maximum d’erreur observé était de 38. Par ailleurs, l’analyse des erreurs montre que 85 % des erreurs sont répétées, c’est-à-dire reproduites plusieurs jours de la semaine. Enfin, plus les prescriptions médicamenteuses sont complexes, plus le taux d’erreurs est élevé. Aucune autre variable (âge, genre, scolarité, familiarité avec le remplissage…) ne rendait compte du taux d’erreurs. La tâche de remplissage est donc une tâche complexe, associée à un risque élevé d’erreurs.