John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Ressentis des médecins généralistes ayant participé à un projet d’évaluation gériatrique en soins premiers : données issues de l’étude FAP Article à paraître

Auteurs
1 DUMG, Université Toulouse III Paul Sabatier, Toulouse, France
2 Institut du vieillissement, Gérontopôle, Toulouse, France
3 Inserm UMR1027, Université de Toulouse III Paul Sabatier, Toulouse
* Tirés à part
  • Mots-clés : fragilité, plainte mnésique, satisfaction, personnes âgées, soins premiers
  • DOI : 10.1684/pnv.2018.0764

Le contexte démographique actuel impose aux soins premiers de s’approprier le concept de fragilité et de se sensibiliser au repérage précoce des troubles cognitifs. Le projet « Frailty and Alzheimer's disease prevention into primary care » (FAP), a pour objet d’implémenter une évaluation des patients âgés en soins premiers par une infirmière formée à cette évaluation. Notre travail avait pour but d’évaluer le ressenti des médecins généralistes (MG) impliqués dans ce projet. Méthodes : il s’agit d’une étude observationnelle descriptive réalisée en région Occitanie sur une population de 26 MG libéraux. Le recueil des informations a été effectué par l’intermédiaire d’un questionnaire en ligne. Résultats : les MG ont estimé qu’une grande partie de leurs patients ayant bénéficié de l’évaluation gériatrique en cabinet aurait refusé une évaluation en milieu hospitalier ; 92 % des MG interrogés ont eu un avis positif ou plutôt positif concernant la mise en évidence de problèmes non identifiés auparavant et l’amélioration de la prise en charge de leur patient à l’issue de cette évaluation. Pour 42 % des médecins, la rédaction du Plan personnalisé de soins s’est avérée être plutôt difficile, voire difficile ; 73 % des médecins ont estimé mieux appréhender le syndrome de fragilité et les troubles cognitifs à l’issue de l’évaluation. Conclusion : le retour des MG a été très satisfaisant et encourageant pour le futur. Il pourrait être intéressant de développer cette évaluation gériatrique en soins premiers sur d’autres territoires.