John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Quid du voyage mental dans le temps subjectif et effets de l’âge ? Volume 10, numéro 1, Mars 2012

Auteurs
Laboratoire Mémoire et Cognition, Université Paris Descartes, Laboratoire de psychologie, Université de Franche Comté, Centre de psychiatrie et neuroscience (Inserm UMR S894), Université Paris Descartes
  • Mots-clés : voyage mental, mémoire épisodique, mémoire autobiographique, projection, soi, imagination, âge
  • DOI : 10.1684/pnv.2012.0328
  • Page(s) : 95-105
  • Année de parution : 2012

Le voyage mental dans le temps subjectif est une des caractéristiques de la mémoire épisodique. Cette forme de mémoire nous permet de revivre mentalement les événements de notre passé et d’imaginer ceux de notre futur. Elle est indispensable au quotidien dans la planification de nos actions futures et à plus long terme dans nos projets de vie. Après un point de définition, nous passons en revue les données de la littérature en psychologie expérimentale, en neuropsychologie et en neuro-imagerie qui dessinent les grandes similitudes, mais aussi les quelques différences, entre se souvenir du passé et imaginer notre futur. Nous présentons les principales hypothèses explicatives du phénomène et l’impact de l’âge sur les capacités de voyage mental dans le temps. De nouvelles données pointant le rôle de la mémoire sémantique dans le processus de construction du futur, nous discutons aussi le rôle des représentations sémantiques de soi dans la projection et l’imagination du futur.