JLE

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Quelles optimisations envisager vis-à-vis du recours aux psychotropes chez la personne âgée ? Focus groups en gériatrie Volume 21, numéro 2, Juin 2023

Auteurs
1 Département de pharmacie, faculté de santé, université d’Angers, Angers, France
2 EA4638, université d’Angers, Angers, France
3 Département de médecine gériatrie, centre de recherche sur l’autonomie et la longévité, centre hospitalier universitaire, Angers, France
4 Pharmacie à usage intérieur, centre hospitalier universitaire, Angers, France
5 Département de médecine, faculté de santé, université d’Angers, Angers, France
6 Gérontopôle des Pays-de-la-Loire, Nantes, France
7 Laboratoire éducations et pratiques en santé, université Sorbonne Paris-Nord, Bobigny, France
* Correspondance : M. Corvaisier

La personne âgée (PA) traitée par psychotropes est à risque de iatropathologie. Les recommandations de leur bon usage sont difficilement applicables et les difficultés rencontrées par les équipes hospitalières peu décrites dans la littérature. Notre objectif était d’investiguer la problématique de la gestion des psychotropes chez la PA par les équipes médicale et soignante. Trois focus-group ont été consécutivement menés en 2021 auprès de l’équipe de gériatrie du CHU d’Angers, France, afin de mettre en lumière les difficultés rencontrées au quotidien et d’envisager des solutions innovantes. À l’issue d’une analyse thématique du contenu, 10 thèmes ont été décrits dont quatre émergents. Ces quatre thèmes sont la précision des prescriptions conditionnelles de psychotropes, le choix du moment d’administration, de la voie d’administration en cas d’agitation, et la réévaluation de la prise en charge en péri-hospitalisation. Parmi les solutions évoquées, il a été évoqué une sensibilisation des équipes aux troubles du comportement et leur prise en charge, ou encore le développement de téléconsultation de suivi de réévaluation des prescriptions.