John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Les jardins thérapeutiques : recommandations et critères de conception Volume 10, numéro 3, Septembre 2012

Auteurs
Centre Paul Spillmann, Unité cognitivo-comportementale, Centre hospitalier universitaire de Nancy, France, Centre mémoire de ressources et de recherche de Lorraine, Hôpital de Brabois, service de gériatrie, Vandœuvre Les Nancy, France, Groupe de recherche sur les communications, Laboratoire Interpsy EA 4432, Département de psychologie, Université de Lorraine, Nancy, France, Fescharek sculpture & design, Marburg Lahn, Allemagne, Haute École Charlemagne Université de Liège-Gembloux, Belgique

Le Plan Alzheimer 2008-2012 crée de nouvelles structures, pour les patients atteints de la maladie : unités cognitivo-comportementales, unités d’hospitalisation renforcée et unités de soins et d’activités adaptées. Le plan indique la nécessité d’y prévoir des jardins thérapeutiques. Des bénéfices physiques, psychologiques et sociaux de la présence d’espaces verts en milieu urbain ont été mis en évidence. L’intérêt d’intégrer des espaces verts hospitaliers et des jardins thérapeutiques dans le processus de soins est objectivé dans différentes indications. La conception spécifique du jardin « art, mémoire et vie », guidée par une approche neuropsychologique, enrichie d’une approche artistique, illustre des invariants culturels. Propice à solliciter langage, émotions, réminiscences, ce jardin est un support aux thérapies non médicamenteuses. Les jardins des établissements sont trop rarement spécifiquement adaptés aux patients atteints de maladie d’Alzheimer. Au-delà des aspects de sécurité, d’accès, de choix de végétaux adaptés, des recommandations d’aménagement et d’utilisation sont proposées à partir de notre expérience et d’une étude de la littérature. Un bilan du lieu, à partir de critères objectifs, doit être mené. Des questionnaires auprès des usagers et professionnels permettent d’établir un cahier des charges guidé par le projet thérapeutique, de vérifier leur adéquation et, si besoin, d’ajuster la réalisation.