John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Évaluation gériatrique standardisée en secteur de réanimation : étude pilote pré-Seniorea Volume 11, numéro 4, Décembre 2013

Auteurs
Département de réanimation médicale et de médecine hyperbare, CHU d’Angers, France, Pôle de neurosciences, Service de gérontologie clinique, CHU d’Angers, France, Département d’anesthésie réanimation, CHU d’Angers, France
  • Mots-clés : évaluation gériatrique standardisée (EGS), faisabilité, sujet âgé, réanimation, qualité de vie
  • DOI : 10.1684/pnv.2013.0441
  • Page(s) : 389-95
  • Année de parution : 2013

Rationnel : une meilleure connaissance de l’évolution médicale et fonctionnelle des personnes âgées après hospitalisation en réanimation est nécessaire. L’objectif de l’étude pré-Seniorea était d’évaluer la faisabilité d’une évaluation gériatrique standardisée (EGS) pendant et après un séjour en réanimation. Méthodes : les patients âgés de 75 ans et plus hospitalisés en réanimation au centre hospitalier universitaire d’Angers (France) entre juin et septembre 2010 ont bénéficié d’une EGS à l’admission, à la fin du séjour en réanimation, et 3 mois plus tard sur leur lieu de vie. Résultats : cinquante-deux patients ont été inclus (81 [78, 83] ans (médiane [25 e/75 e percentile]) ; 35 hommes ; score IGSII 47 [38, 56] ; 80 % ventilés). La survie était de 73 % (n = 38) à la sortie de la réanimation, 58 % (n = 30) après 3 mois, et 54 % (n = 28) après 12 mois. L’EGS d’admission, réalisée chez tous les patients, a requis 10 [5, 10] minutes. L’EGS de sortie réalisée chez tous les survivants a duré 10 [5, 15] minutes. Vingt-six survivants à 3 mois ont bénéficié d’une EGS à domicile. Le temps de déplacement était de 42 minutes, sur place de 45 [40, 60] minutes. À 3 mois, 85 % des patients survivants vivaient à domicile, s’estimaient heureux, 80 % avaient une autonomie préservée. Le seul paramètre prédictif de la survie à trois mois était l’IGSII. Conclusion : la réalisation d’une EGS en réanimation et à distance sur le lieu de vie habituel était faisable et bien acceptée, permettant d’envisager une étude multicentrique de grande ampleur.