John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

État des lieux des connaissances des internes sur le syndrome confusionnel et sa prise en charge chez le patient âgé agité Volume 20, numéro 1, Mars 2022

Illustrations

Tableaux




Auteurs
1 Service de gériatrie, Université Paris-Saclay site Ambroise Paré, AP-HP Boulogne-Billancourt, France
2 Département de gériatrie, Université de Paris, site Bichat, AP-HP, Paris, France
3 Inserm UMRS 1018, Équipe épidémiologie clinique Université Paris Saclay, UVSQ, CESP, Villejuif, France
* Correspondance : H. Levassort

La confusion est fréquente et grave chez le sujet âgé hospitalisé, alors qu’elle est souvent évitable. Plusieurs études sur les connaissances des infirmier(e)s et des médecins sur la confusion révèlent un manque de formation. En France, l’interne est souvent le prescripteur de première ligne en hospitalisation. Cette enquête nationale réalisée entre juin et décembre 2019 avait pour but d’évaluer les connaissances des internes sur la confusion et la prise en charge de sa forme hyperactive chez le sujet âgé.

Pour cela, un auto-questionnaire a été élaboré à partir des recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) sur la confusion puis transmis via les réseaux sociaux aux internes. Ils sont 182 internes de 23 spécialités et de 18 villes différentes à y avoir répondu. Ils déclaraient être impliqués dans 97 % des prises en charge alors que 45 % d’entre eux n’avaient pas connaissance des recommandations. La thérapeutique semblait être l’étape la plus difficile et les internes passés par une formation pratique en gériatrie obtenaient de meilleurs résultats.

Les enjeux liés à la confusion et les recommandations de prise en charge thérapeutique sont mal connus des internes. La formation théorique mais surtout pratique en stage semble améliorer le niveau de connaissance.