John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

Devenir à 6 mois après une hospitalisation en court séjour gériatrique à la suite d’une chute Volume 10, numéro 4, Décembre 2012

Auteurs
Pôle hospitalo-universitaire de gérontologie clinique, CHU de Nantes, France

La chute du sujet âgé est un événement fréquent aux conséquences médicale et sociale, mais peu d’études ont été consacrées à leur pronostic lors d’une hospitalisation en court séjour gériatrique. Objectifs : Il s’agit de décrire le devenir de patients hospitalisés après une chute en court séjour gériatrique. Méthode : Une étude prospective, longitudinale et descriptive de 6 mois de suivi a été réalisée, incluant 100 patients âgés de 75 ans et plus hospitalisés au décours d’une chute en court séjour. Résultats : sur un total de 128 patients hospitalisés pour chute, 100 ont accepté de participer à l’étude, dont 3 sont décédés au cours de l’hospitalisation ; 97 sujets ont ainsi été suivis. Au cours des 6 mois après l’hospitalisation, 14 patients sont décédés (14,9 %), 51 ont de nouveau chuté (58 %), dont 11 (22 %) avec une lésion grave. Trente-sept (39,7 %) ont été ré-hospitalisés, dont 10 patients à la suite d’une chute. Parmi les patients venant de leur domicile, 25 ont eu un changement de lieu de vie. Les facteurs de risque de récidive identifiés sont les démences connues à l’entrée dans le service et les antécédents de chutes itératives. Conclusion : Le pronostic médical et social du patient âgé hospitalisé en court séjour gériatrique au décours d’une chute est sévère. La principale comorbidité qui influence le pronostic médical et social est la présence d’un syndrome démentiel reconnu.