John Libbey Eurotext

Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du Vieillissement

MENU

À propos du dosage de l’HbA1c chez le sujet âgé Volume 14, numéro 1, Mars 2016

Auteurs
1 Pôle gériatrique, Centre gérontologique départemental, Marseille, France
2 Faculté de médecine, Aix Marseille Université, Marseille, France
3 EA3279, Évaluation des systèmes de soins-santé perçue, Faculté de Médecine, Aix Marseille Université, Marseille, France
4 Unité de soins et de recherche en médecine interne et maladies infectieuses, Hôpital européen, Marseille, France
* Tirés à part

L’HbA1c formée par glycation non enzymatique de l’Hb, augmente parallèlement à la glycémie moyenne des 2-3 mois précédant le prélèvement sanguin. Cette augmentation est corrélée au développement des complications dégénératives du diabète. Pour éviter ces complications l’HbA1c ne doit pas dépasser la valeur seuil de 7 %. Ce marqueur est aujourd’hui le paramètre de référence dans le suivi du diabète. Toutefois chez les sujets âgés, ces recommandations sont modulées par leur état de santé. L’HbA1c doit être inférieure à 7-7,5 % chez les sujets en bonne santé en dehors du diabète comme chez les sujets plus jeunes. Un équilibre glycémique moins strict est conseillé chez les sujets âgés vulnérables ou fragiles en raison des risques liés aux hypoglycémies moins bien perçues et corrigées. Une HbA1c inférieure à 8 % chez les sujets vulnérables et, inférieure à 8,5-9 % chez les sujets fragiles sont recommandées. Cependant, une HbA1c élevée n’exclut pas la possibilité d’hypoglycémie et le suivi des glycémies capillaires reste indispensable pour détecter de tels incidents.