John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Pollution de l’air et perturbations du métabolisme glucidique : nouvelles investigations en Allemagne et aux États-Unis Volume 17, numéro 6, Novembre-Décembre 2018

Illustrations

Auteur

Cette brève est tirée des articles suivants :

- Lucht SA, Hennig F, Matthiessen C, et al. Air pollution and glucose metabolism: an analysis in non-diabetic participants of the Heinz Nixdorf Recall Study. Environ Health Perspect 2018 ; 126(4) : 047001. doi : 10.1289/EHP2561

- Li W, Dorans KS, Wilker EH, et al. Ambient air pollution, adipokines, and glucose homeostasis: The Framingham Heart Study. Environ Int 2018 ; 111 : 14-22. doi : j.envint.2017.11.010

 

Ces deux analyses dans des populations non diabétiques contribuent à éclairer les effets de la pollution atmosphérique sur l’homéostasie glucidique. Leur force commune est l’exploitation de données provenant de cohortes bien caractérisées, permettant l’ajustement sur de nombreuses covariables. Les auteurs de l’étude allemande se sont intéressés aux effets sur la glycémie et l’hémoglobine glyquée de l’exposition à moyen terme à quatre composants de la pollution, dont une sous-fraction des particules fines. Le travail réalisé aux États-Unis inclut d’autres indicateurs de l’exposition, dont la proximité d’une route majeure, et trois adipokines au rang des biomarqueurs examinés.