John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Mesure et contrôle des propriétés de quelques eaux souterraines de l’agglomération d’Ouled Driss, Algérie Volume 17, numéro 3, Mai-Juin 2018

Illustrations

  • Figure 1
  • Figure 2
  • Figure 3
  • Figure 4
  • Figure 5
  • Figure 6
  • Figure 7
  • Figure 8
  • Figure 9
  • Figure 10
  • Figure 11
  • Figure 12

Tableaux

Auteurs
1 Université Mohamed Cherif Messaadia
Laboratoire des sciences et techniques de l’eau et environnement
Souk Ahras
Algérie
2 Université Mohamed Cherif Messaadia
Faculté des sciences de la nature et de la vie
Département de biologie
Souk Ahras
Algérie
3 Université 8 Mai 1945
Faculté des sciences de la nature et de la vie et sciences de la terre et de l’univers
Département de biologie
Guelma
Algérie
4 Université de Akli Mohand Oulhadj
Faculté des sciences de la nature et de la vie et sciences de la terre et de l’univers
Département de biologie
Bouira
Algérie
* Tirés à part
  • Mots-clés : eaux souterraines, potabilité, santé, indicateurs chimiques, pollution, risques sanitaires
  • DOI : 10.1684/ers.2018.1157
  • Page(s) : 253-61
  • Année de parution : 2018

La pollution de l’eau est devenue l’une des préoccupations majeures au sein de notre société et à travers le monde. L’objectif de notre travail est la mise en évidence de l’état des qualités bactériologiques et physico-chimiques des eaux des sources – destinées à la consommation humaine – dont le but est la protection des ressources souterraines dans la région d’Ouled Driss (wilaya de Souk Ahras, nord-est algérien). Pour ce faire, des analyses ont été effectuées sur des échantillons prélevés au niveau des quatre sources utilisées dans cette région.

L’étude qualitative et quantitative se base sur les normes algériennes de potabilité des eaux de consommation et la réglementation en vigueur, ceci pour assurer la santé et le bien-être du consommateur. Les résultats de l’analyse bactériologique ont révélé la présence d’indicateurs de contamination fécale tels que : les coliformes totaux, coliformes fécaux et entérocoques fécaux. Les analyses physico-chimiques ont montré que ces eaux sont minéralisées avec une teneur élevée en bicarbonates et en calcium par rapport aux autres ions considérés, et en plomb et en sodium.

Cependant, les résultats obtenus correspondent aux normes de potabilité de l’eau à l’exception du plomb et de sodium qui dépassent ces normes. Plusieurs sources de pollution sont à l’origine de cette dégradation de la qualité des eaux de source de cette région : les rejets de l’agglomération urbaine proche des sources et les activités agricoles telles que l’élevage bovin et l’utilisation irrationnelle du fumier pour les cultures. Nos principaux résultats prouvent que cette eau est de mauvaise qualité et est impropre à la consommation humaine.