John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Les polluants physico-chimiques de l’air intérieur : sources et impacts sanitaires Volume 7, numéro 6, novembre-décembre 2008

Auteur
Laboratoire d’hygiène de la ville de Paris (LHVP) 11, rue George Eastman 75013 Paris France
  • Mots-clés : composés chimiques organiques, matériaux construction, pollution de l’air ambiant intérieur, ventilation
  • DOI : 10.1684/ers.2008.0179
  • Page(s) : 425-30
  • Année de parution : 2008

L’air à l’intérieur des bâtiments est un mélange de polluants physiques, chimiques et biologiques qui ont pour origines l’air extérieur, les matériaux et les activités humaines. Pour les matériaux, on distingue l’émission de composés organiques volatils (COV), les peintures au plomb et les fibres. Les activités humaines comprennent l’utilisation d’appareils de combustion et de produits domestiques, le tabagisme passif et l’humidité des locaux avec contamination des supports par des micro-organismes. Diverses nuisances et pathologies, plus ou moins graves, ont été associées à la présence de polluants intérieurs. Afin de lutter efficacement contre cette pollution intérieure, des recommandations sont proposées aux occupants : assurer une ventilation suffisante, éliminer la poussière domestique, entretenir les appareils de combustion, limiter l’exposition aux composés organiques volatils, maîtriser la pose et la dégradation des matériaux fibreux.