John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

L’argent (Ag, nanoAg) comme contaminant émergent dans l’estuaire de la Gironde : évaluations scientifiques et gouvernance des risques Volume 12, numéro 4, Juillet-Août 2013

Auteurs
IRSTEA ADBX Unité Aménités et dynamiques des espaces ruraux - Centre de Bordeaux 50, avenue de Verdun Gazinet 33612 Cestas cedex France, Transferts géochimiques des métaux à l’interface continent océan UMR 5805 EPOC - OASU Site de Talence - Université Bordeaux 1 Avenue des Facultés 33405 Talence cedex France, IFREMER Centre Atlantique Unité Biogéochimie et écotoxicologie Rue de l’Ile d’Yeu BP 21105 44311 Nantes cedex 03 France, IFREMER Centre Atlantique Laboratoire Biogéochimie des contaminants métalliques Rue de l’Ile d’Yeu BP 21105 44311 Nantes cedex 03 France
  • Mots-clés : argent, communication interdisciplinaire, environnement, estuaires, évaluation des risques, géochimie, gestion du risque, nanotechnologie, polluants de l’eau, sociologie
  • DOI : 10.1684/ers.2013.0634
  • Page(s) : 317-23
  • Année de parution : 2013

Cet article présente les résultats d’une recherche pluridisciplinaire (géochimie, sociologie) portant sur l’accroissement observé des concentrations d’argent sous la forme particulaire et nanoparticulaire (Ag et nanoAg) dans les milieux aquatiques de l’estuaire de la Gironde. Il propose conjointement d’analyser les risques d’une contamination des milieux aquatiques par l’argent et d’observer le processus de construction sociale et politique de ce risque par les gestionnaires de l’eau, les autorités sanitaires, les agences et comités d’expertise et d’évaluation des risques, des associations environnementales et des industriels utilisateurs d’argent. La mise à jour de quatre types de construction du risque permet de comprendre les différentes logiques d’argumentation mobilisées. Cette coopération scientifique pluridisciplinaire ouvre des perspectives sur les problématiques santé-environnement en diffusant des savoirs pour l’action et en favorisant la réflexivité des acteurs locaux confrontés au problème émergent de la concentration de l’argent dans les milieux aquatiques.