John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

La santé respiratoire dans les villes françaises : une caractérisation par les hospitalisations Volume 7, numéro 2, Mars-Avril 2008

Auteurs
Unité mixte de recherche (UMR) 5600 Environnement, Ville, Société, Université de Lyon, Université Lumière Lyon 2, 5, avenue Pierre Mendès-France, 69676 Bron cedex, Unité mixte de recherche (UMR) Géographie-Cités, Université de Paris VII, UMR 8504, Equipe P.AR.I.S. 13, rue du Four 75006 Paris
  • Mots-clés : France, hospitalisation, pollution de l’air, population urbaine, troubles respiratoires
  • DOI : 10.1684/ers.2008.0140
  • Page(s) : 130-7
  • Année de parution : 2008

Les différences que la répartition de quelques diagnostics respiratoires (trachéites, bronchites, asthme, pneumopathies et pleurésies banales, broncho-pneumopathies chroniques obstructives (BPCO), toux, œdèmes pulmonaires…) introduit entre 54 villes françaises ont été examinées. Ces différenciations sont d’abord appréciées à travers des taux de morbidité standardisés, construits à partir du fichier des hospitalisations dans les établissements publics en 2000. Un effet régional apparaît à travers une opposition entre des villes du Nord et de l’Est et celles du Sud-Ouest ; en revanche la taille des villes, variable habituellement très structurante dans l’explication des différences de répartition spatiale des phénomènes sociaux ou démographiques, a peu d’effets sur cette répartition. Certaines caractéristiques des populations résidentes des villes sont mobilisées pour expliquer les niveaux des taux de morbidité : ainsi, les parts des actifs employés dans le secteur secondaire, des personnes sans diplôme, et enfin des ménages résidant dans des logements sans sanitaires sont corrélées positivement et significativement avec les taux de morbidité. Dans un second temps, les différences que la répartition de ces diagnostics introduit dans l’espace des villes sont examinées pour les enfants de moins de 15 ans et les adultes de plus de 65 ans. Des configurations spatiales semblables apparaissent.