John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Estimation de la contribution de l’eau de distribution à l’exposition alimentaire aux résidus de pesticides Volume 11, numéro 4, Juillet-Août 2012

Auteurs
Anses Direction de l’évaluation des risques 27-31, avenue du Général-Leclerc, 94701 Maisons-Alfort cedex France
  • Mots-clés : consommation d’eau, eau de distribution, exposition alimentaire, résidus de pesticides
  • DOI : 10.1684/ers.2012.0549
  • Page(s) : 311-5
  • Année de parution : 2012

La part de l’eau de boisson représente entre un quart et un tiers de la quantité totale d’aliments ingérés par les Français, or cette eau est susceptible de contenir des résidus de pesticides. L’objectif du présent article est d’estimer la contribution de l’eau de distribution à l’exposition alimentaire totale. Plus de 5,7 millions de résultats analytiques relatifs à la surveillance de la qualité de l’eau de distribution vis-à-vis des résidus de pesticides (501 substances recherchées) ont été considérés de manière à décrire les expositions hydriques pour huit grandes régions françaises. Seulement 1 % des résultats, correspondant à 245 pesticides, étaient supérieurs aux limites de quantification. L’exposition hydrique a pu être évaluée pour 106 substances pour lesquelles des données d’exposition alimentaire et une dose journalière admissible étaient disponibles. Pour près de 60 % de ces substances, la part moyenne de l’exposition hydrique est inférieure à 1 % de l’apport alimentaire total. L’exposition hydrique n’entraîne aucun dépassement des valeurs toxicologiques de référence (VTR), quelle que soit la substance considérée. Cette étude confirme que si l’eau de distribution est un constituant majeur du régime alimentaire, elle ne contribue que faiblement à l’exposition alimentaire totale aux résidus de pesticides.