John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Écotoxicité des nanotubes de carbone dans l’environnement : contexte et état de l’art Volume 8, numéro 1, Janvier-Février 2009

Auteurs
Laboratoire d’écologie fonctionnelle EcoLab Écotoxicologie et génotoxicologie environnementale UMR-UPS-INPT-CNRS 5245 Campus INP-ENSAT Avenue de l’Agrobiopole 31326 Toulouse France, Centre interuniversitaire de recherche et d’ingénierie des matériaux (Cirimat) UMR-UPS-INPT-CNRS 5085 Université Paul-Sabatier Bâtiment 2R1 118, route de Narbonne 31062 Toulouse cedex 09 France

Parmi les nombreux nanomatériaux existants, les nanotubes de carbone (NTC), dont la production mondiale annuelle atteint plusieurs centaines de tonnes, font partie d’une catégorie de matériaux à part, tant leur potentiel d’application est vaste et leurs propriétés exceptionnelles. La toxicité des NTC est depuis peu étudiée en santé humaine, avec pour preuve de nombreuses publications disponibles, à ce jour, sur des études in vitro et indique que leur innocuité n’est pas démontrée. En revanche, la bibliographie dénote incroyablement par ses lacunes au niveau de leur impact potentiel sur les écosystèmes et sur les espèces qui les peuplent. Or, il paraît raisonnable d’envisager la dissémination des NTC dans l’environnement à chacune des étapes de leur cycle de vie (conception, production, utilisation et fin de vie de produits finis). Par conséquent, il paraît tout aussi raisonnable d’en étudier les risques sur la composante biologique du milieu réceptacle et « concentrateur » de pollution tel que le compartiment aquatique. Dans ce contexte, cette synthèse a pour objectif premier de réaliser un état de l’art des connaissances disponibles concernant les effets écotoxiques des NTC chez divers organismes, et notamment aquatiques. Le contexte actuel souligne l’importance de ce type de synthèse, qui répond à de réels besoins d’information de la société. Cette synthèse se veut motrice dans un domaine encore peu exploré, celui de l’écotoxicité des NTC chez les organismes aquatiques. Les études disponibles indiquent divers effets toxiques liés à l’ingestion par les organismes des NTC présents dans les milieux d’exposition.