John Libbey Eurotext

Environnement, Risques & Santé

MENU

Appréhender les questions locales en santé environnement en partenariat avec les sciences humaines et sociales Volume 9, numéro 1, Janvier-Février 2010

Auteurs
InVS Département santé environnement 12, rue du Val d’Osne 94415 Saint-Maurice cedex France
  • Mots-clés : études d’intervention, France, maladie environnementale, sciences sociales
  • DOI : 10.1684/ers.2010.0320
  • Page(s) : 61-9
  • Année de parution : 2010

Dans un grand nombre de signalements de problèmes de santé attribués à l’environnement qui parviennent à l’Institut de veille sanitaire (InVS), l’expérience montre qu’il s’avère nécessaire d’appréhender et de cerner les éléments de contexte afin de pouvoir répondre au mieux. De nombreux facteurs sont susceptibles de générer des problèmes sanitaires, réels ou perçus, qui ne peuvent être attribués au seul champ sanitaire ; ils ont également pour origine l’environnement social, psychosocial, voire même le psychisme. Le département santé environnement a entrepris de rechercher les disciplines des sciences de l’homme et de la société susceptibles d’élargir son analyse. Des spécialistes de la neuropsychiatrie, de la psychanalyse, de la psychosociologie, de la sociologie et de l’anthropologie ont été interrogés. L’exemple des phénomènes collectifs aigus d’origine inexpliquée est utilisé comme support pour dégager les atouts de ces collaborations car ces situations combinent le besoin d’ouverture scientifique avec la nécessité de réagir et de se mobiliser très rapidement. Les éléments clés recueillis mettent en avant l’interdisciplinarité incontournable, la nécessité d’apprivoiser les méthodes et la capacité de chacun à s’inscrire dans une réactivité partagée pour analyser les premiers éléments de la situation. Ces différents points sont les maillons indispensables à une concrétisation opérationnelle des collaborations, permettant de mieux cerner les légitimités et places respectives au sein d’une intervention.