JLE

Epilepsies

MENU

L’IRM de diffusion dans les épilepsies partielles Volume 20, numéro 2, avril-mai-juin 2008

Auteurs
Centre de Résonance Magnétique Biologique et Médicale (CRMBM), UMR CNRS 6612, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, 27, boulevard Jean Moulin, F 13385 Marseille cedex 05, France, Laboratoire de Neurophysiologie et Neuropsychologie, INSERM U751, et Service de Neurophysiologie Clinique, Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, et CHU Timone, AP-HM, France

L’IRM de diffusion est utilisée depuis le début des années 2000 dans l’étude des épilepsies partielles chez l’homme. Cependant, malgré les nombreux travaux publiés et réalisés aussi bien en période critique qu’intercritique, l’interprétation exacte de ces données et leur utilisation en pratique clinique ne sont pas clairement établies. Le but de cet article est de faire le point sur ce sujet à travers la littérature chez l’animal et chez l’homme (incluant nos travaux réalisés grâce à une bourse postdoctorale LFCE-GlaxoSmithKline), afin d’appuyer nos hypothèses actuelles concernant la signification des anomalies de diffusion et leur intérêt en clinique.