JLE

Bulletin Infirmier du Cancer

MENU

Un accompagnement partenarial pour favoriser l’autodétermination des patients en cancérologie - Recherche, accompagner les professionnels paramédicaux Volume 19, numéro 3, Juillet-Août-Septembre 2019

Un accompagnement partenarial pour favoriser l’autodétermination des patients en cancérologie

Les parcours de soins des patients atteints de cancer sont complexes et ne favorisent pas forcément leur implication dans les décisions concernant leur santé. Avec les changements environnementaux et sociétaux (chronicité, avancées technologiques, accès à l’information, etc.), les patients souhaitent occuper une place centrale dans leurs trajectoires de vie, avec les changements liés à la maladie.

De plus en plus de patients souhaitent s’engager vers un dialogue avec les professionnels de santé (sans hiérarchie), mais aussi s’impliquer activement afin de devenir un partenaire, d’avoir la possibilité d’exercer un leadership.

De nombreux travaux ont été entrepris depuis les années 1990 pour tenter de répondre aux aspirations croissantes des usagers à l’autonomie en favorisant l’accompagnement partenarial.

La notion de « patient partenaire » prend forme et permet de redéfinir les rôles de chacun, les attentes et besoins, les forces et savoirs expérientiels, la temporalité et la disponibilité. Le développement de formations de « patients partenaires », d’outils permettant les échanges interactifs, de postures soignantes (appui des données scientifiques, recherches, appuis théoriques) sont en plein essor.

Cet article décrit le processus de développement d’un accompagnement partenarial des patients atteints de cancer par le Réseau infirmiers partenaires de soins de l’université de Montréal (RIUPS), co-construit avec des patients partenaires, des infirmier(e)s et des chercheurs.

Il s’agit de créer un outil pour offrir la possibilité « d’aller ensemble avec le patient vers... », en s’appuyant sur un modèle de développement de validation des interventions complexes1.

Les différentes étapes de ce processus sont détaillées et démontrent l’appui méthodologique qui a été nécessaire, ainsi que les ressources mobilisées pour y parvenir (étude de besoins, littératures scientifiques, problématisation, étapes du parcours patients).

« L’accompagnement partenarial est une approche humaniste, visant à l’autodétermination du patient. » Ce dernier reprend le pouvoir sur sa situation en collaboration, en ayant la possibilité de s’exprimer et d’intervenir ; ceci implique plus d’équilibre dans la relation soignant/soigné, une concertation, et un partage des responsabilités.

 

Lefebvre H, Proulx M, Levert MJ, Néron A, Lecocq D. A partnership to favour patient self-determination in oncology. Soins 2019 ; 64(835) : 56-61. Doi : 10.1016/j.soin.2019.03.015

 

Recherche, accompagner les professionnels paramédicaux

Depuis 2009 en France, la recherche infirmière et paramédicale a été fortement encouragée par la mise en place de programmes hospitaliers de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP) organisés par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS). Les établissements de santé ont développé des postes de coordinateurs paramédicaux de la recherche en soutien aux professionnels intéressés.

Cet article décrit les différentes étapes d’une recherche ainsi que la méthodologie dans les grandes lignes. Depuis le questionnement jusqu’à l’analyse des résultats et la publication, l’auteur démontre que la curiosité et l’engagement des professionnels sont des moteurs pour l’amélioration de la qualité des soins et la mise à disposition des dernières recommandations favorise une pratique des soins basée sur des données probantes (evidence-based practice).

Les modalités de rédaction d’un protocole de recherche, la revue de la littérature scientifique, les aspects réglementaires et éthiques sont présentés de manière très pragmatique et permettent la mise à disposition de connaissances utiles aux professionnels souhaitant mener une recherche. Les bases de données ainsi que leur utilisation (descripteurs, mots clés) sont évoquées, les personnes ressources sont également citées (infirmier[e] de recherche clinique, attaché[e] de recherche clinique, biostatisticien[ne], cadre de santé, etc.) afin de pouvoir bénéficier de tout le support nécessaire au dépôt d’un protocole de recherche ou de répondre à un appel à projet.

Cet article met en avant le rôle du cadre de santé, en qualité de soutien pour la promotion, l’orientation et le développement de la recherche en soins. En effet, cette posture est un levier dans le management d’équipe, car la recherche clinique est « avant tout centrée sur l’amélioration des pratiques professionnelles ».

 

Guillouët S, Cartron E. Recherche, accompagner les professionnels paramédicaux. Soins Cadres 2019 ; 28(112) : 17-20. Doi : 10.1016/j.scad.2019.04.010

 


1 van Meijel B, Gamel C, van Swieten-Duijfjes B, Grypdonck MHF. The development of evidence-based nursing interventions: methodological considerations. Journal of Advanced Nursing 2004 ; 48(1) : 84-92.

Licence Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International