John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Vers une individualisation du traitement systémique du cancer du sein Volume 93, numéro 8, Août 2006

Illustrations

Ouvrir l'onglet

  • Auteur(s) : C Bernard-Marty, F Cardoso, C Sotiriou, MJ Piccart , Département de médecine, Institut Jules-Bordet, Bruxelles, Belgique
  • Mots-clés : cancer du sein, chimiothérapie, signature moléculaire
  • Page(s) : 791-7
  • Année de parution : 2006

Les essais cliniques des traitements adjuvants des cancers du sein se sont longtemps limités à des comparaisons globales de populations hétérogènes. Une nouvelle génération d’essais cliniques doit se développer avec en particulier une sélection accrue des patientes en fonction des caractéristiques moléculaires de leur tumeur. Des données biologiques indiscutables doivent être prises en compte pour poser des questions pertinentes : rôle de la topo-isomérase II dans la réponse aux anthracyclines, rôle de p53 dans la réponse aux taxanes, etc. La technologie des microarrays, qui permet d’établir des profils d’expression de l’ensemble des gènes tumoraux, sont des outils de discrimination très puissants qui ont permis une reclassification des cancers du sein et l’obtention de « signatures moléculaires » caractéristiques du risque de récidive métastatique. Une large étude prospective randomisée a été récemment initiée dans le but de comparer la valeur pronostique de cette signature à celle des critères histopathologiques usuels. Dans un futur proche, il sera possible d’envisager de personnaliser la prescription des chimiothérapies sur des bases moléculaires validées.