John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Un nouvel éclairage pour les mécanismes moléculaires de la transformation oncogénique Volume 86, numéro 1, Janvier 1999

Auteur
Institut de génétique moléculaire, CNRS, UMR 5535, 1919, route de Mende, 34293 Montpellier Cedex 5.
  • Page(s) : 9-14
  • Année de parution : 1999

L'ensemble des données accumulées ces dernières années en oncologie moléculaire n'était pas sans rappeler le célèbre poème de Prévert. L'année 1998 n'a pas failli à ses promesses, et une nouvelle moisson de résultats, tous plus excitants les uns que les autres, est venue enrichir le foisonnement des concepts et des mécanismes possibles. Toutefois, cette année se termine sur une série d'observations qui permettent d'entrevoir un schéma unitaire des mécanismes d'arrêt de la prolifération cellulaire et de leurs dérèglements. Une partie des prédictions auxquelles ils conduisent était déjà pressentie dans l'analyse très exhaustive sur les mécanismes moléculaires de la carcinogenèse que Christian-Jacques Larsen [1] avait faite l'année dernière dans cette même revue, et j'y renvoie le lecteur. Je me restreindrai ainsi à l'analyse de quelques travaux de l'année écoulée qui permettent à plusieurs voies de recherche de converger vers un schéma explicatif cohérent, et qui illustrent ce que Robert Weinberg appelle « the cat and mouse games that genes, viruses and cells play » [2].