John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Traitement par radiofréquence des tumeurs hépatiques et pulmonaires Volume 96, numéro 11, novembre 2009

Auteurs
Départements de radiologie, Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer, 229, cours de l’Argonne, 33076 Bordeaux cedex, France, Département d’oncologie digestive, Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer, 229, cours de l’Argonne, 33076 Bordeaux cedex, France, Service de médecine nucléaire, Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer, 229, cours de l’Argonne, 33076 Bordeaux cedex, France, Département d’oncologie médicale, Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer, 229, cours de l’Argonne, 33076 Bordeaux cedex, France, Service de chirurgie, Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer, 229, cours de l’Argonne, 33076 Bordeaux cedex, France, Service d’oncologie médicale, hôpital Saint-André, 1, rue Jean-Burguet, 33075 Bordeaux cedex, France

L’ablation des tumeurs par radiofréquence (RF) est une technique qui s’est développée en cancérologie depuis une quinzaine d’années. Ce traitement qui détruit les cellules par la chaleur est très efficace pour des tumeurs de moins de 4 cm. Cet article traite des applications au foie et au poumon de la RF. Les indications sont, d’une part, le traitement des tumeurs primitives chez des patients qui ne peuvent pas être opérés et, d’autre part, le traitement des métastases. Avec les progrès des chimiothérapies qui permettent de mieux stabiliser la maladie métastatique, un traitement local des tumeurs résiduelles se conçoit pour « clôturer » le traitement général. La RF devient un outil précieux dans la prise en charge de nombreux patients cancéreux. Reste à mieux évaluer cette technique par des études prospectives et, notamment son impact sur la survie des patients.