John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Standards, Options et Recommandations pour une bonne pratique odontologique en cancérologie Volume 86, numéro 7-8, Numéro double 7 - 8, Juillet - Août 1999

Auteurs
Centre Alexis-Vautrin, Nancy.
  • Mots-clés : cancer des voies aéro-digestives supérieures, radiothérapie, chimiothérapie, chirurgie, recommandations, guide de bonnes pratiques, odontologie.
  • Page(s) : 640-65
  • Année de parution : 1999

Contexte : La Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer (FNCLCC) et les centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC), en collaboration avec des partenaires des secteurs public (CHU, CHG) privé et certaines sociétés savantes, ont entrepris depuis 1993 d’élaborer des recommandations pour la pratique clinique en cancérologie : les « Standards, Options et Recommandations » (SOR). L’objectif de l’opération SOR est d’améliorer la qualité et l’efficience des soins aux patients atteints de cancer en fournissant aux praticiens une aide à la décision facilement utilisable. La méthodologie d’élaboration des SOR repose sur une revue et une analyse critique des données de la littérature scientifique par un groupe d’experts pluridisciplinaire, permettant de définir, sur la base du niveau de preuve scientifique et du jugement argumenté des experts, des « Standards », des « Options » et des « Recommandations ». Avant publication, les SOR sont revus par des experts indépendants. Objectifs : Définir, en adéquation avec la méthodologie d’élaboration des SOR, des Standards, Options et Recommandations pour la prise en charge en odontologie des patients traités pour un cancer des voies aériennes digestives supérieures (VADS). Méthodes : Les données sources pour l’élaboration des recommandations ont été obtenues à partir de recherches bibliographiques avec Medline jusqu’en janvier 1999, et complétées par des éléments bibliographiques personnels des auteurs non référencés dans cette base de données. Les critères principaux pris en considération dans l’évaluation de cette prise en charge ont été les risques de séquelles thérapeutiques, la sécurité et la qualité de vie des patients, l’efficacité des traitements et des mesures prophylactiques en odontologie. Après sélection des articles, synthèse des résultats et rédaction des SOR, le document a été soumis pour relecture et approbation à 43 relecteurs indépendants et aux 20 comités techniques et médicaux des CRLCC. Résultats : Les principales recommandations sont : 1) avant prise en charge thérapeutique, les patients porteurs d’un cancer des VADS doivent pouvoir bénéficier d’une approche pluridisciplinaire incluant une évaluation de l’état bucco-dentaire ; 2) les patients doivent être informés des règles à observer (arrêt des toxiques, types tabac et alcool) et bénéficier d’une éducation à une bonne hygiène bucco-dentaire ; 3) après radiothérapie, et dans le but d’éviter une complication redoutable qui est l’ostéoradionécrose, l’odontologiste propose en fonction de l’état bucco-dentaire une conservation ou des avulsions dentaires, une fluoroprophylaxie et une surveillance régulière ; 4) pendant la chimiothérapie, les principales complications sont la mucite et les risques hémorragiques et infectieux et, dans ce cas, le rôle de l’odontologiste est essentiellement préventif ; 5) après chirurgie, l’odontologiste propose des prothèses adaptées dans un but fonctionnel, esthétique et psychologique ; 6) pour le cas particulier de l’enfant, pour lequel les organes sont en formation ou en croissance, les attitudes thérapeutique et prophylactique sont similaires à celles recommandées chez l’adulte mais la surveillance est spécifique.