John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Retentissement clinique des nouvelles technologies d’imagerie médicale : l’exemple de la stratégie de dépistage du cancer du sein Volume 94, numéro 11, novembre 2007

Auteurs
LIPC2S, Université Pierre Mendès-France, UFR SHS, 1251 avenue Centrale, Domaine universitaire, 38047 Grenoble Cedex, Hôpital Edouard-Herriot, Lyon, Université Claude-Bernard, Lyon

Dans le cadre du dépistage du cancer, nous présentons une réflexion élaborée à partir de notre pratique clinique auprès de femmes atteintes d’un cancer du sein dont l’expérience est distincte, selon que leur cancer est diagnostiqué dans un contexte asymptomatique ou, au contraire, dans un contexte symptomatique. Nous introduisons le concept de « médecine anticipatrice » pour définir les implications de la précocité du diagnostic sur la stratégie thérapeutique, modifiant les paramètres essentiels qui constituent les repères de l’individu dans son contexte : le temps de la maladie où le diagnostic anticipe le symptôme, l’espace corporel où le traitement anticipe la maladie. Nous interrogeons l’expérience paradoxale du dépistage qui impose d’intervenir en amont du symptôme, c’est-à-dire pour le patient, de se faire traiter avant d’être malade et de faire l’expérience de la maladie à travers et à cause des traitements. Les différents éléments formant la complexité de l’expérience paradoxale que traverse le patient sont successivement identifiés et analysés. Enfin à l’issue de cette analyse, nous proposons quatre pistes de réflexion et d’investigation dans le champ de l’interaction de l’homme avec les technologies médicales.