John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Recommandations pour la pratique clinique : Mise à jour 2003 des Standards, Options et Recommandations pour la chimiothérapie palliative de première ligne des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique (rapport abrégé) Volume 91, numéro 10, Octobre 2004

Auteurs
Oncologue médical, Centre Alexis Vautrin, Nancy (coordonnateur), Pharmacien, FNCLCC, Paris méthodologiste), Oncologue médical, Centre Oscar-Lambret, Lille, FNCLCC, Paris (méthodologiste), Gastro-entérologue, CHU Robert-Debré, Reims, Oncologue médical, Hôpital Saint-Antoine, Paris, Gastro-entérologue, CHU Ambroise-Paré, Boulogne, Gastro-entérologue, Institut Bergonié, Bordeaux, Oncologue radiothérapeute, Hôpital Jean Minjoz, Besançon, Gastro-entérologue, Institut Gustave-Roussy, Villejuif, Oncologue médical, Clinique armoricaine de radiologie, Saint-Brieuc, Oncologue médical, Institut de cancérologie de la Loire, Saint-étienne, Pathologiste, Institut Paoli-Calmettes, Marseille, Gastro-entérologue, CHU Ambroise Paré, Boulogne
  • Mots-clés : cancer colorectal, stade métastatique, recommandations pour la pratique clinique, prise en charge, adulte, chimiothérapie, traitement, sujet âgé, tumeur réséquable, tumeur non réséquable.
  • Page(s) : 759-68
  • Année de parution : 2004

Contexte. La Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer(FNCLCC) et les Centres régionaux de lutte contre le cancer (CRLCC), en collaboration avec des partenaires des secteurs public (CHU, CHG), privé et certaines sociétés savantes ont entrepris, depuis 1993, d’élaborer des recommandations pour la pratique clinique en cancérologie : les Standards, Options et Recommandations (SOR). L’objectif de l’opération SOR est d’améliorer la qualité et l’efficience des soins aux patients atteints de cancer en fournissant aux praticiens une aide à la décision facilement utilisable. Objectifs. Actualiser les recommandations pour la prise en charge par chimiothérapie palliative de première ligne des patients atteints d’un cancer colorectal métastatique validés en 1995 puis mises à jour en 1997 et publiées de nouveau en 1998. Ces recommandations ne concernent pas les traitements de deuxième ligne. Méthodes. La méthodologie d’élaboration des SOR repose sur une revue et une analyse critique des données de la littérature scientifique par un groupe d’experts pluridisciplinaire, permettant de définir, sur la base du niveau de preuve scientifique et du jugement argumenté des experts, des " Standards ", des " Options " et des " Recommandations ". Avant publication, les SOR sont revus par des experts indépendants. Résultats. Cet article présente une mise à jour des recommandations sous forme de rapport abrégé accompagné d’arbres de décision. Les questions posées dans le cadre de cette actualisation ont été les suivantes : 1) Quels patients traiter ? 2) Quelle durée de traitement pour les traitements depremière ligne ? 3) Quel schéma thérapeutique adopter ? Les nouvelles données de la littérature concernant la place de la chimiothérapie alliative et la durée du traitement étaient cohérentes avec les données présentées dans le document initial etn’ont pas modifié les recommandations établies en 1997. Les données identifiées présentent un niveau de preuve supérieur par rapport aux données ayant servi à l’élaboration des recommandations du document initial et s’appuient en 2003 sur deux méta-analyses de bonne qualité. Une commandation concernant l’évaluation gériatrique et l’importance d’un avis gériatrique dans le cadre de la concertation multidisciplinaire pour les patients de 75 ans et plus a été ajoutée. Concernant les schémas thérapeutiques à adopter, les recommandations établies en 1997 ont été modifiées par les nouvelles données de la littérature. Les modifications ont porté sur l’utilisation de l’irinotecan, de l’oxaliplatine, des fluoropyrimidines orales et du méthotrexate. L’utilisation de l’irinotecan et de l’oxaliplatine en association avec un traitement à base de 5FU continu, modulé par l’acide folinique (type LV5FU2) est devenue une attitude standard. L’utilisation des fluoropyrimidines orales est devenue une alternative (option) chez les patients qui refusent les astreintes d’hospitalisation et les perfusions. L’utilisation du méthotrexate combiné au 5FU n’est plus une alternative thérapeutique.