John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Prise en charge des nausées et des vomissements chez les patients cancéreux Volume 91, numéro 5, Mai 2004

  • Auteur(s) : Khemaies Slimane, Adriana Perez, Pierre Ruffié, Mario Di Palma , Département de Médecine, Département de Soins de Support, Institut Gustave Roussy, rue Camille‐Desmoulins, 94805 Villejuif Cedex
  • Mots-clés : nausée, vomissement, chimiothérapie, antiémétique, cancer
  • Page(s) : 403-8
  • Année de parution : 2004

Les nausées et vomissements sont des symptômes fréquemment rencontrés chez le patient cancéreux. Ils peuvent être aigus (souvent alors iatrogènes, induits par la chimiothérapie ou la radiothérapie) ou chroniques (en cas d’obstruction digestive par exemple). On estime que 70 à 80 % des patients recevant une chimiothérapie présentent des nausées et des vomissements. L’incidence et la sévérité de ces symptômes dépendent du type de chimiothérapie, des doses, de l’association à d’autres médicaments et de l’état psychologique des patients. La prise en charge des nausées et des vomissements est bien codifiée grâce à une meilleure connaissance de leur physiopathologie et aux moyens thérapeutiques à disposition (sétrons, corticoïdes, anxiolytiques, etc.). Malgré ces progrès acquis ces dernières années, plusieurs questions restent posées, en particulier concernant le traitement des nausées et vomissements réfractaires ou retardés. Les nausées et les vomissements chroniques sont présents chez près de 50 % des patients en situation palliative. Leurs causes sont souvent multi‐factorielles. Leur prise en charge consiste en un traitement étiologique et symptomatique afin d’améliorer la qualité de vie des patients.