John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Les associations de radio-chimiothérapie dans les carcinomes bronchiques non à petites cellules localisés inopérables : actualités et perspectives Volume 89, numéro 6, Juin 2002

Résumé : Le traitement optimal des carcinomes bronchiques non à petites cellules (CBNPC) localisés inopérables continue à évoluer. Les éléments déterminants pour une amélioration de la survie globale passent par un meilleur contrôle tumoral local et une éradication des probables métastases occultes. Historiquement, la survie médiane varie entre 7 et 10 mois avec un traitement par radiothérapie (RT) thoracique à fractionnement standard conventionnel. La chimiothérapie (CT) d'induction suivie d'une RT a montré sa supériorité par rapport à une RT seule, rendant cette approche largement utilisée. D'autres études ont révélé qu'elle améliorait la survie en réduisant les rechutes métastatiques. Trois méta-analyses indépendantes ont confirmé le bénéfice obtenu par la CT à base de CDDP suivie par une RT et ont permis de considérer cette association comme un standard thérapeutique. D'autres auteurs ont démontré une amélioration du contrôle local et de la survie avec la RT-CT concomitante ou avec la radiothérapie hyperfractionnée accélérée (RTHA). Les résultats de l'ensemble de ces nouvelles approches thérapeutiques restent très modestes. L'implication de nouvelles drogues de CT dans le traitement a conduit à l'émergence de nouveaux essais cherchant à montrer des résultats plus encourageants. Des essais randomisés sont conduits dans ce sens.

Illustrations

Ouvrir l'onglet