John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

L’éducation thérapeutique en cancérologie : vers une reconnaissance des compétences du patient Volume 94, numéro 3, Mars 2007

Auteurs
Département de santé publique, Centre Léon-Bérard, 28 rue Laennec, 69373 Lyon Cedex 08, Centre régional de ressources pour l’information, la prévention et l’éducation sur les cancers, Institut de cancérologie de la Loire, 108 bis avenue A. Raimond, 42270 Saint-Priest-en-Jarez, Département interdisciplinaire de soins de support du patient en oncologie, Centre Léon-Bérard, 28 rue Laennec, 69373 Lyon Cedex 08

L’éducation thérapeutique est une démarche encore émergente en cancérologie. Bien que le terme soit largement employé, son concept et ses principes nécessitent d’être précisés et son efficacité rigoureusement évaluée. Complémentaire de la démarche de soins, elle vise à renforcer l’implication du patient dans la gestion de sa maladie et de ses traitements. Discipline initialement développée dans le domaine des maladies chroniques (diabète, asthme), elle se situe à l’intersection de la médecine et des sciences humaines et sociales. Elle part du principe que les comportements nécessaires pour vivre le mieux possible avec une maladie chronique peuvent être structurés avec les patients, par des processus d’apprentissage proposés parallèlement aux soins. L’augmentation de la durée de vie des patients atteints de cancer, qui contribue progressivement à donner à la maladie cancéreuse les caractéristiques d’une maladie chronique, ainsi que l’évolution de la relation soignant-soigné, sont en faveur du développement de l’éducation thérapeutique en cancérologie. Des expériences pilotes, principalement menées aux États-Unis sur les effets indésirables des chimiothérapies et sur la prise en charge de la douleur, ont montré la capacité de tels programmes à améliorer la qualité de vie des patients et à diminuer les effets secondaires des traitements. La réussite de ces programmes relève de plusieurs facteurs : la prise en compte des représentations des patients dans la conception et l’aménagement des programmes éducatifs, la constitution d’équipes pluridisciplinaires formées et impliquées dans des actions éducatives itératives, le recours à une aide méthodologique pour évaluer l’impact des programmes mis en place. Conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé, il est nécessaire de développer en France des actions de recherche pour concevoir, mettre en place et évaluer les bénéfices de programmes d’éducation du patient spécifiques à la cancérologie. Des programmes d’éducation portant sur la douleur, la fatigue, la nutrition et l’observance sont en cours de développement au sein du Centre régional de ressources pour l’information, la prévention et l’éducation sur les cancers de Saint-Étienne, dans le cadre du cancéropôle Lyon-Auvergne-Rhône-Alpes.