John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Le cancer du canal anal : revue de la littérature Volume 87, numéro spécial 9, FMC 4, Septembre 2000

Auteurs
Oncologie médicale, Hôpital Pitié-Salpêtrière, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris.
  • Page(s) : 33-46
  • Année de parution : 2000

Les cancers du canal anal sont relativement rares, représentés en grande majorité par des carcinomes épidermoïdes. Leur évolution est le plus souvent locorégionale. Actuellement, le traitement conservateur est la règle et consiste en une association concomitante de radiothérapie et de chimiothérapie conduisant à considérer l'amputation chirurgicale comme un traitement de rattrapage, en cas d'échec. Toutefois, certaines tumeurs localement avancées, qui se présentent d'emblée avec une incontinence sphinctérienne anale, nécessitent le recours à une radiothérapie suivie nécessairement d'une chirurgie non conservatrice [1]. Cette approche thérapeutique sert ainsi de modèle pour de nombreux autres cancers de type épidermoïde. L'étiologie de ces cancers du canal anal reste encore inconnue. Ces cancers peuvent être associés à une variété d'affections anorectales chroniques. Plus récemment, une augmentation de leur incidence dans la population infectée par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) et chez les transplantés rénaux semble suggérer un probable rôle d'un déficit immunitaire [2]. Quant au mélanome anorectal, il garde un pronostic péjoratif et nécessite une approche thérapeutique particulière.