John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

L’attrait pour les médecines complémentaires et alternatives en cancérologie : une réalité que les médecins ne peuvent ni ignorer, ni réfuter Volume 90, numéro 7, Juillet 2003

Auteur
Institut Bergonié, Centre régional de lutte contre le cancer, 229, cours de l’Argonne, 33076 Bordeaux Cedex
  • Mots-clés : médecine complémentaire et alternative, préférences des malades, cancérologie
  • Page(s) : 623-8
  • Année de parution : 2003

Les médecines complémentaires et alternatives, comme le montre la littérature, sont largement utilisées en cancérologie. Les raisons de cet attrait sont complexes : elles sont autant liées au contexte culturel du patient qu’à son état général et fonctionnel. L’anxiété, la dépression, l’existence de symptômes physiques mal contrôlés sont des éléments déterminants. La rupture de communication avec l’équipe médicale qui ne sait pas organiser une prise en charge réellement globale participe au succès de ce type de traitement. Le dialogue médecin-malade ne peut s’affranchir de cette problématique. Des règles simples sont proposées pour éviter une dérive vers des traitements alternatifs inéprouvés.