John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

La radiofréquence en cancérologie Volume 92, numéro 1, Janvier 2005

Auteur
Institut Gustave-Roussy, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif, France
  • Mots-clés : cancer, radiofréquence, métastases, carcinome hépatocellulaire, radiologie, chirurgie
  • Page(s) : 65-74
  • Année de parution : 2005

Le courant de radiofréquence délivré localement dans un tissu par le biais d’une aiguille électrode permet d’obtenir des destructions tissulaires de 4 à 5 cm de diamètre en un seul impact. De telles destructions réalisées sous guidage de l’imagerie ont démontré une efficacité supérieure à 90 % pour le traitement local des tumeurs de moins de 25 mm dans le foie, le rein et les poumons. Pour les tumeurs plus volumineuses, les résultats sont moins bons, mais des développements techniques devraient permettre d’améliorer ces résultats. De plus, la radiofréquence s’est montrée très efficace dans la prise en charge des douleurs osseuses liées aux ostéomes ostéoïdes ou aux métastases osseuses avec un taux de complication faible. À ce jour, bien que très efficace localement, la radiofréquence n’a pas démontré de bénéfice de survie ni d’équivalence avec la chirurgie dans des études randomisées, même si des études rétrospectives semblent étayer ces hypothèses. Des études ultérieures sont nécessaires pour continuer d’évaluer cette technique prometteuse.