John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Hormonothérapie néoadjuvante dans le cancer du sein : revue de la littérature Volume 91, numéro 1, Janvier 2004

  • Auteur(s) : Julien Domont, Moise Namer, David Khayat, Jean‐Philippe Spano , Institut Curie, Département de radiothérapie, 34 rue d‘Ulm, 75005 Paris Centre Antoine‐Lacassagne, Département d‘oncologie médicale, Nice Hôpital Pitié‐Salpétrière, Service d‘oncologie médicale, 47 bd de l‘Hôpital, 75012 Paris
  • Mots-clés : cancer du sein, hormonothérapie néoadjuvante, tamoxifène, anti‐aromatases
  • Page(s) : 55-62
  • Année de parution : 2004

Le bénéfice d‘un traitement hormonal dans le cancer du sein hormonosensible est de nos jours parfaitement admis. Le tamoxifène, traitement de référence en situation adjuvante, a largement contribué à la validation de ce type de traitement. Le développement récent de nouveaux agents hormonaux (inhibiteurs de l‘aromatase de troisième génération, modulateurs sélectifs des récepteurs des œstrogènes) offre aux cliniciens l‘opportunité de disposer d‘un arsenal thérapeutique plus efficace et mieux toléré, en situation métastatique et probablement en situation adjuvante. Les patientes atteintes de cancer du sein localement avancé non opérable d‘emblée peuvent dans certains cas bénéficier d‘un traitement néoadjuvant dans un objectif premier de conservation mammaire. Le bénéfice d‘une chimiothérapie néoadjuvante dans cette indication a largement été démontré ; en revanche, l‘intérêt d‘une hormonothérapie néoadjuvante est beaucoup plus récent. Les principales études portant sur l‘hormonothérapie néoadjuvante dans le cancer du sein sont ainsi présentées dans cette revue qui met en exergue leurs données pharmacologiques et cliniques. L‘évaluation (clinique et histopathologique) de la réponse thérapeutique à cette hormonothérapie première apporte des informations clés sur l‘efficacité du traitement néoadjuvant et peut être également prédictive de la réponse aux traitements futurs potentiellement envisagés. ▴