John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

HAART et modification de l’épidémiologie, du traitement et du pronostic des patients séropositifs pour le VIH atteints de maladie de Kaposi et de lymphome Volume 90, numéro 5, Mai 2003

Auteurs
Services d’hématologie clinique et des maladies infectieuses et tropicales, hôpital Pitié-Salpêtrière, 47, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris
  • Mots-clés : VIH, HAART.
  • Page(s) : 419-25
  • Année de parution : 2003

Les multithérapies antirétrovirales très actives ( highly active antiretroviral therapy ou HAART) ont modifié l’épidémiologie des maladies de Kaposi et des lymphomes liés au VIH : la diminution de la fréquence des maladies de Kaposi a été observée précocement mais, bien que plus tardive, celle des lymphomes non hodgkiniens (LNH) est maintenant significative. L’amélioration de l’état immunitaire due aux HAART diminue la survenue des infections opportunistes déclenchée par les chimiothérapies et la survie des patients est accrue. Les HAART ne semblent pas augmenter la toxicité des chimiothérapies.