John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Fibres alimentaires et cancer du côlon Volume 86, numéro 7-8, Numéro double 7 - 8, Juillet - Août 1999

Auteur
Institut de génétique moléculaire, 1919, route de Mende, 34293 Montpellier Cedex 5 et CRLC Val-d’Aurelle-Paul-Lamarque, 34298 Montpellier Cedex 5.
  • Mots-clés : fibres végétales, butyrate, acides gras à chaîne courte, histone désacétylase, protéine P21WAF1/CIP1.
  • Page(s) : 611-3
  • Année de parution : 1999

Cet article fait le point sur les résultats épidémiologiques contradictoires concernant le rôle protecteur des fibres végétales vis-à-vis du cancer colorectal. La clé de ces contradictions pourrait tenir aux quantités (absolues et relatives) de butyrate et autres acides gras à chaîne courte (SCFA) produites par les bactéries anaérobies du côlon lors de la fermentation des fibres selon l’origine de celles-ci : les fibres de blé, meilleures productrices de butyrate, seraient alors les plus protectrices. Le butyrate, qui est un inhibiteur connu des histones désacétylases, agit en effet en favorisant la configuration active de la chromatine au niveau du gène P21WAF1/CIP1 qui, par sa fonction d’inhibiteur des kinases dépendantes des cyclines, bloque le déroulement du cycle cellulaire.