John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Étude prospective du processus communicationnel lié à l’annonce d’une maladie incurable Volume 99, numéro 2, Février 2012

  • Auteur(s) : Isabelle Marcoux , École interdisciplinaire des sciences de la santé, université d’Ottawa, 45, rue Université, Ottawa (Ontario), Canada, K1N 6N5 ; ERSSCa - ERT- A 901-EA 4275, Université de Nantes, France
  • Mots-clés : communication, information, pronostic, consentement éclairé, éthique, cancer
  • Page(s) : 137-46
  • DOI : 10.1684/bdc.2011.1530
  • Année de parution : 2012

De plus en plus, les personnes souhaitent être pleinement informées de leur état de santé, mais le contenu des informations et la façon de les divulguer posent des défis particuliers selon la gravité de la maladie. Par le biais d’une étude prospective réalisée auprès de 51 personnes atteintes d’une tumeur cérébrale de haut grade et leurs proches, nous avons observé la teneur des informations divulguées sur la maladie et les traitements, ainsi que le processus par lequel ces informations sont communiquées lors de consultations d’annonce. Les personnes malades de même que leurs proches ont été pleinement informées du diagnostic et des traitements associés (types, modalités, effets secondaires), mais la notion d’évolution de la maladie avec et sans traitements, dont le pronostic, n’a été qu’exceptionnellement abordée. Les proches ont été un peu plus nombreux que les patients à poser les questions associées à la gravité de la maladie et au pronostic, laissant ainsi les médecins dans la position délicate de déterminer si, et comment, l’information doit être communiquée aux patients et/ou accompagnants. Les enjeux associés à la notion de consentement éclairé aux soins sont discutés en regard de la situation particulière d’une maladie incurable à évolution rapide.