John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Étude des représentations sociales de la chimiothérapie : une voie d‘analyse des relations entre patients et médecins oncologues Volume 91, numéro 3, Mars 2004

Auteurs
Psychologue clinicien, service d‘oncologie médicale, CHU Timone, 264 rue Saint‐Pierre, 13385 Marseille Cedex 05 Laboratoire de psychologie sociale, Université de Provence, 13100 Aix‐en‐Provence E‐mail : danymarseille.inserm.fr Praticien hospitalier, service d‘oncologie médicale, CHU Timone, 264 rue Saint‐Pierre, 13385 Marseille Cedex 05 Chef de service de l‘unité d‘oncologie médicale, CHU Timone, 264 rue Saint‐Pierre, 13385 Marseille Cedex 05
  • Mots-clés : chimiothérapie, représentation sociale, relation médecin‐malade
  • Page(s) : 279-84
  • Année de parution : 2004

Cette recherche a pour objet d‘étude les représentations sociales via la chimiothérapie sur une population de médecins oncologues et de patients cancéreux en cure de chimiothérapie. Notre méthodologie se situe au sein des méthodes quantitatives avec l‘utilisation, pour l‘analyse des données, du logiciel statistique SPSS pour les Anovas, de EVOQ et Alceste pour l‘analyse pragmatique du discours. Le recueil de données s‘est effectué à partir de l‘élaboration d‘un questionnaire constitué d‘items et d‘associations de mots. Nous nous sommes intéressés à la chimiothérapie qui apparaît comme un objet social susceptible de générer un processus représentationnel par lequel découle toute une série de stratégies adaptatives cognitivo‐comportementales et émotionnelles. La chimiothérapie en tant que telle pousse à l‘adaptation du sujet cancéreux et reste un médiateur à la relation médecin‐patient. Puisque les représentations sont des « guides d‘actions », l‘existence d‘une représentation propre aux médecins et aux patients nous donne à voir, par un décalage sémantique et affectif, une médecine technicienne qui, dans le futur, devrait tendre vers un existentialisme. ▴