John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Connaissances et préférences des patients sur le droit à l’information médicale : enquête auprès de 700 patients dans un centre régional de lutte contre le cancer Volume 91, numéro 12, Décembre 2004

Auteurs
Centre Régional de Lutte Contre le Cancer Léon-Bérard, 28, rue Laennec, 69008 Lyon, LASS, CNRS, FRE 2747, Graphos (Groupe de recherches appliquées pluridisciplinaires sur l’hôpital et les organisations de santé), rattaché à l’Université Jean-Moulin Lyon 3, LASS, CNRS, FRE 2747, Gresac (Groupe de recherche en économie de la santé appliquée à la cancérologie), rattaché à l’Université Claude-Bernard Lyon I

L’information des patients prend une part importante dans les soins en cancérologie. Ses objectifs et les obligations des médecins ont été précisés par la loi du 4 mars 2002. Ce travail étudie les connaissances des patients sur leurs droits et, parmi ceux-là, ceux qu’ils considèrent comme les plus importants. Les informations qui portent sur leur état de santé et les traitements proposés sont considérées comme prioritaires par 92,8 % des patients. La plupart d’entre eux souhaitent que toutes les informations concernant leur santé et les traitements détenues par le médecin leur soient communiquées. Au contraire, 6,7 % préfèreraient recevoir une information moins précise et adaptée à ce qu’ils souhaitent savoir. Les patients souhaitent en majorité garder le contrôle des informations médicales divulguées à leurs proches et à d’autres médecins. Cinquante-deux pour cent des patients sont réticents à ce que des informations médicales leurs soient communiquées par téléphone. Cependant, cette opinion diffère suivant les classes sociales avec 62 % des patients de la classe la plus élevée qui regarde positivement ce mode de communication. Cette étude démontre que la loi de 2002 est, de façon générale, une bonne réponse aux besoins d’information des patients.