John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Chirurgie des tumeurs stromales gastro-intestinales aux stades localisé et métastatique Volume 93, supplément 4, Numéro spécial, Mars 2006

Auteurs
Département de chirurgie, Institut Gustave-Roussy, 39, rue Camille-Desmoulins, 94805 Villejuif, Service de chirurgie viscérale et vasculaire, Hôpital du Val-de-Grâce, Paris
  • Mots-clés : sarcome, chirurgie, tumeur stromale gastro-intestinale, GIST, imatinib
  • Page(s) : 167-72
  • Année de parution : 2006

La prise en charge des tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST) a été récemment modifiée par le développement des thérapeutiques ciblées, notamment l’imatinib. Le traitement de première intention des GIST primitives localisées reste une chirurgie sans effraction tumorale avec des marges saines de sécurité, sans curage lymphatique systématique. Les effractions tumorales altèrent définitivement le pronostic et la cœlioscopie ne doit pas être utilisée en dehors de centres experts dans le cadre d’une procédure évaluée. Le risque métastatique après chirurgie initiale dépend de la taille de la tumeur, du nombre de mitoses et du nombre de rechutes. L’imatinib est en cours d’évaluation en traitement adjuvant après résection d’une GIST de risque intermédiaire ou élevé de malignité. Dans les formes localement évoluées ou métastatiques, un traitement par imatinib doit être entrepris en première intention et la chirurgie rediscutée après 6 mois de traitement. La chirurgie secondaire est indiquée dans plusieurs situations : tumeurs primitives localement étendues rendues réséquables grâce à l’imatinib, re-progressions localisées et pour prévenir des complications liées à la nécrose de la masse tumorale. Dans les autres situations, le bénéfice en termes de survie globale de cette chirurgie secondaire reste à évaluer dans un essai prospectif.