John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Cancer de l’œsophage : quoi de neuf dans la prise en charge depuis 10 ans ? Volume 95, numéro 4, Avril 2008

Auteurs
Service de chirurgie digestive et générale, Hôpital Claude Huriez, rue Polonovski, 59037 Lille Cedex

Depuis 10 ans, l’incidence de l’adénocarcinome du tiers inférieur de l’œsophage et de la jonction œsogastrique a continué d’augmenter ; celle du carcinome épidermoïde a diminué. En France, cette évolution croisée se confirme, même si elle reste très inférieure à celle observée dans les pays Anglo-Saxons. De plus en plus d’arguments incitent à proposer, pour ces deux types histologiques, des prises en charge diagnostiques et thérapeutiques différentes. Le bilan d’extension fait appel pour certains patients à la cœlioscopie et à la tomographie à émission de positrons ; leurs indications sont précisées dans les recommandations récentes du thésaurus national. Le traitement endoscopique est intégré, pour des patients sélectionnés, aux méthodes thérapeutiques proposées à visée curative ou palliative et dans certaines fistules postopératoires. Les stratégies thérapeutiques font intervenir la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie, et les associations thérapeutiques. Elles se sont sensiblement modifiées depuis 10 ans, leurs places respectives ont été précisées en fonction du type histologique et de la localisation tumorale sur l’œsophage.