John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Bases pharmacologiques de la chimiothérapie intrapéritonéale Volume 96, numéro 12, décembre 2009

Auteurs
Département d’oncologie médicale, Institut Claudius-Regaud, 20-24, rue du Pont-Saint-Pierre, 31052 Toulouse cedex, France, EA3035, Institut Claudius-Regaud, 20-24, rue du Pont-Saint-Pierre, 31052 Toulouse cedex, France, Département de chirurgie, Institut Claudius-Regaud, 20-24, rue du Pont-Saint-Pierre, 31052 Toulouse cedex, France

La chimiothérapie intrapéritonéale est une option thérapeutique particulièrement séduisante dans le traitement des adénocarcinomes ovariens de stade avancé, dont le mode évolutif est essentiellement péritonéal. Le rationnel pharmacocinétique a été décrit il y a 30 ans : un médicament administré par voie intrapéritonéale diffuse à travers le péritoine vers le compartiment plasmatique, en fonction de son poids moléculaire et de sa liposolubilité. Plus sa vitesse d’élimination péritonéale sera lente et sa vitesse d’élimination plasmatique rapide, plus important sera le gain pharmacocinétique, exprimé par le rapport péritonéoplasmatique des aires sous la courbe des concentrations en fonction du temps. Il est ainsi possible d’augmenter la dose de médicament délivré directement au site tumoral, tout en contrôlant la toxicité systémique. Administré dans un volume liquidien suffisant, le médicament se trouve au contact direct des nodules tumoraux, dans lesquels il pénètre par voie périphérique, alors qu’il les atteint également par voie sanguine : c’est le principe de la double voie. La pénétration périphérique étant toutefois limitée aux premières couches cellulaires, cette modalité d’administration n’a d’intérêt qu’en présence d’une maladie résiduelle minime. Les médicaments les plus actifs dans le traitement des cancers de l’ovaire, le paclitaxel et les dérivés du platine, sont particulièrement adaptés à cette voie d’administration. La modalité d’administration la plus optimale reste encore à définir, et le développement des thérapies ciblées ouvre encore de nouvelles perspectives.