John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Aprépitant pour la prévention des nausées et vomissements induits par une chimiothérapie à base de cisplatine : étude observationnelle Volume 96, numéro 2, février 2009

Auteurs
Pharmacie, centre Léon-Bérard, 28, rue Laennec, 69008 Lyon, France, Département d’oncologie médicale, centre Léon-Bérard Lyon, 28, rue Laennec, 69008 Lyon, France, Département de biostatistiques, centre Léon-Bérard Lyon, 28, rue Laennec, 69008 Lyon, France
  • Mots-clés : aprépitant, chimiothérapie, cisplatine, nausées et vomissements
  • DOI : 10.1684/bdc.2008.0819
  • Page(s) : 141-5
  • Année de parution : 2009

L’aprépitant est indiqué pour la prévention des nausées et vomissements induits par une chimiothérapie fortement émétisante à base de cisplatine. Nous avons mené une étude observationnelle prospective évaluant l’efficacité de l’aprépitant dans des conditions réelles d’utilisation du cisplatine, en dehors du contexte d’un essai clinique, sur une population de 101 patients. Aucune intervention n’a été réalisée sur le choix du traitement anti-émétique par les médecins du service. Les données concernant les traitements prescrits ont été recueillies par un pharmacien immédiatement après la consultation et à partir de l’ordonnance. L’inclusion s’est terminée lorsque nous disposions de 50 patients qui ont reçu l’aprépitant associé au traitement standard anti-émétique (ondansétron et prednisolone) et 51 patients qui ont reçu le traitement standard. Nous avons observé une plus grande efficacité de l’aprépitant dans la prévention des vomissements aigus (84 vs 74,4 % ; p = 0,24) et tardifs (84 vs 60,8 % ; p = 0,009). En revanche, il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes pour la prévention des nausées et le taux de réponse complète (absence de nausées et vomissements pendant cinq jours).