John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

Apport de l’impédancemétrie dans le dépistage de la dénutrition chez un groupe de patients tunisiens atteints de cancer Volume 93, numéro 10, Octobre 2006

Résumé : La dénutrition augmente la morbidité et la mortalité du patient cancéreux. Elle se caractérise par un changement de l’intégrité de la membrane cellulaire et une altération du milieu intracellulaire. La mesure de la composition corporelle représente un outil potentiellement intéressant d’évaluation nutritionnelle. Dans le but d’apprécier l’apport de l’impédancemétrie dans l’évaluation de l’état nutritionnel, nous avons analysé la composition corporelle de 83 patients cancéreux tunisiens (18 hommes et 65 femmes) hospitalisés en chirurgie. Selon l’indice de masse corporelle (IMC), 4,8 % de la population étudiée souffre de dénutrition. Les mesures d’impédancemétrie révèlent que la dénutrition touche un plus grand nombre d’entre eux puisque 26,5 % des patients ont un indice de masse maigre (IMM) faible et 15,6 % ont un indice de masse grasse (IMG) faible et cela, malgré des IMC normaux ou élevés dans plus de 60 % des cas. Les femmes ont une fonte de la masse musculaire tandis que les hommes perdent d’abord leurs réserves lipidiques, quel que soit leur IMC. Ainsi, l’IMC peut être faussement rassurant chez un patient obèse ou en surpoids et masquer une fonte musculaire chez des patients exposés à une dénutrition latente. Chez les patients cancéreux, l’IMM et l’IMG semblent être de meilleurs indicateurs du statut nutritionnel que l’IMC.

Illustrations

Ouvrir l'onglet