John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Actualités thérapeutiques de la leucémie lymphoïde chronique Volume 92, numéro 3, Mars 2005

Auteurs
Hôpital Edouard-Herriot, place d’Arsonval, 69437 Lyon Cedex 03
  • Mots-clés : leucémie lymphoïde chronique, traitement
  • Page(s) : 249-56
  • Année de parution : 2005

Comme la plupart des syndromes lymphoprolifératifs, la leucémie lymphoïde chronique est considérée comme une maladie indolente dont la prévalence augmente avec l’âge. Néanmoins, actuellement, 20 % des nouveaux diagnostics sont faits chez des patients de moins de 55 ans. Cette maladie est reconnue pour son hétérogénéité clinique mais également pronostique, et ce grâce aux nouveaux facteurs biologiques comme l’étude des séquences génomiques des parties variables des chaînes lourdes des immunoglobulines (IgVH). Ces nouveautés biologiques ont modifié les orientations thérapeutiques avec une évolution vers des associations de chimiothérapie incluant l’utilisation des anticorps monoclonaux et vers les intensifications thérapeutiques. La toxicité potentiellement létale de l’intensification, plus particulièrement de l’allogreffe de cellules souches hématopoïétiques, rend difficile ce choix de traitement. Néanmoins, du fait de la persistance d’une maladie moléculaire et des risques de rechute avec la chimiothérapie conventionnelle, la vraisemblance d’une curabilité de cette maladie par l’effet allogénique offre des perspectives thérapeutiques dans le domaine des greffes après conditionnement à intensité réduite.