John Libbey Eurotext

Bulletin du Cancer

MENU

Actualités sur l'angiogenèse Volume 86, numéro 1, Janvier 1999

Auteur
EP 560 CNRS Institut Pasteur de Lille, Institut de biologie de Lille, 1, rue Calmette, BP 447, 59021 Lille Cedex.
  • Page(s) : 29-36
  • Année de parution : 1999

Il y a vingt-cinq ans, la convergence de plusieurs stratégies de recherche indépendantes vers un petit nombre de gènes a permis de fonder le paradigme des oncogènes, les « gènes de cancer » dont les dérèglements perturbent la prolifération, la différenciation ou la mort des cellules cancéreuses. Aujourd'hui, un nouveau paradigme est en passe de capter l'attention des chercheurs, des fondations qui soutiennent la recherche contre le cancer et des médias : il est basé sur une hypothèse formulée il y a plus de cinquante ans, selon laquelle la croissance rapide d'une tumeur dépend du développement de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse) qui apportent aux cellules cancéreuses les éléments nutritifs [1]. Au cours des dernières années, cette hypothèse a été vérifiée dans une série de modèles expérimentaux. L'étude du phénotype des embryons issus d'expériences de recombinaison homologue et l'utilisation de ces modèles expérimentaux fournissent en ce moment des informations intéressantes sur les mécanismes moléculaires qui contrôlent l'angiogenèse. Pour que cette connaissance se traduise un jour par des avancées thérapeutiques, il faut confronter les résultats ainsi obtenus avec les données cliniques spécifiques des différents types de tumeurs.