Accueil > Revues > Agronomie et biotechnologies > Science et changements planétaires / Sécheresse > Résumé de l'article
 
      Recherche avancée    Panier    English version 
 
Nouveautés
Catalogue/Recherche
Collections
Toutes les revues
Médecine
Biologie et recherche
Santé publique
Agronomie et Biotech.
Science et changements planétaires / Sécheresse
- Numéro en cours
- Archives
- S'abonner
- Commander un       numéro
- Plus d'infos
Mon compte
Mot de passe oublié ?
Activer mon compte
S'abonner
Licences IP
- Mode d'emploi
- Demande de devis
- Contrat de licence
Commander un numéro
Articles à la carte
Newsletters
Publier chez JLE
Revues
Ouvrages
Espace annonceurs
Droits étrangers
Diffuseurs



 

Texte intégral de l'article
 
Version imprimable

Geoquímica del drenaje en las tres cuencas áridas de la región agrícola-minera de Coquimbo (Chile): Balance de una década de estudios, 2000-2010


Science et changements planétaires / Sécheresse. Volume 22, Numéro 4, 244-52, Octobre-Novembre-Décembre 2011, Articles de recherche

Article gratuit   Summary  

Auteur(s) : Jorge Oyarzún, Hugo Maturana, Ricardo Oyarzún

Résumé : Ces pages résument les résultats d’une décennie de recherches géochimiques dans les trois bassins-versants de la région de Coquimbo (centre-nord du Chili). L’extraction minière et l’agriculture en sont les principales activités économiques. Les études concernent la géochimie des eaux et des sédiments fluviaux et les mesures de mercure atmosphérique. Les principaux résultats indiquent les concentrations élevées des ions cuivre, arsenic et zinc dans la fraction fine des sédiments fluviaux du bassin-versant du río Elqui (le plus au nord), concentrations qui atteignent des moyennes de l’ordre de 0,1 à 0,2 % dans le cas du cuivre. Ces chiffres sont en mettre en relation avec le drainage acide du secteur minier de El Indio (or, cuivre, arsenic), situé tout à fait à l’amont du bassin et entouré par une zone d’altération hydrothermale et argilique avancée. Y contribue également l’érosion des déblais miniers laissés sur les flancs des vallées par une activité minière cuprifère à petite et moyenne échelle. La plus grande exploitation minière de la région de Coquimbo, Los Pelambres, qui exploite un gisement porphyrique de cuivre-(molybdène) de classe mondiale, est située à l’amont du bassin-versant du río Choapa, le plus méridional. Un résultat inattendu fut que les eaux et les sédiments fins du Choapa ne présentent aucune anomalie concernant les ions cuivre et les ions molybdène. Ceci peut être expliqué par le fait que les roches de ce secteur sont de caractère magmatique basique et n’ont été que faiblement affectées que par une altération hydrothermale, ce qui a permis la neutralisation d’un drainage acide.

Mots-clés : collaborations internationales, drainage acide, environnement aride, qualité des eaux

 

Qui sommes-nous ? - Contactez-nous - Conditions d'utilisation - Paiement sécurisé
Actualités - Les congrès
Copyright © 2007 John Libbey Eurotext - Tous droits réservés
[ Informations légales - Powered by Dolomède ]